Scroll or use arrow keys to navigate the site

L’Ile de Noirmoutier

Ile de l’océan Atlantique, elle est un paradis pour photographes.

Photographies d’une route submersible: Le Gois

Reliée au continent depuis 1971 au niveau de Fromentine, par un pont de 5683 mètres de long, 10mètres de large et d’une hauteur de 10,50 mètres au-dessus des plus hautes-eaux, l’Ile de Noirmoutier est aussi accessible par le Gois.

Véritable route sur et sous la mer, le Gois s’étend sur 4150 mètres. La première traversée est inoubliable, une bande de goudron, malgré tout pas très large, l’océan, si proche qu’il vient lécher la route et vous fait douter de sa bonne foi à vous laisser passer, doute renforcé par la présence des tours, ces refuges salvateurs, du haut desquels, pêcheurs à pieds et touristes imprudents auront tout loisir de voir leur véhicule prendre un bain de mer…

La perspective des marais salants, le rêve de tout photographe

Noirmoutier, c’est aussi les marais salants, ces grands damiers que sont les bassins de cristallisation appelés « œillets » où évoluent les sauniers (ou paludiers). Tributaire du vent, de la chaleur, du soleil, le saunier « tire » le gros sel par petits tas sur la « tablette ». Ces petits cônes de sel sont ramassés et rassemblés en un « tesselier », où le gros sel va sécher et blanchir.

Les jours les plus chauds, lorsque l’évaporation est importante, il se crée à la surface des marais, une fine et fragile pellicule de cristaux, qui constitue la « fleur de sel », plus blanche que le gros sel puisqu’elle n’a pas eu le temps de se déposer sur le fond argileux du marais. Le sel se récolte uniquement les mois d’été. Dès l’automne, il est stocké dans des entrepôts le plus souvent en bois: les Salorgues. Les mois d’hiver seront occupés par l’ entretien des digues et ceux de printemps par le nettoyage des œillets.

Un peu d’ histoire en photos: Château, église et musée

Une petite route serpentant au milieu des marais salants, vous conduira jusqu’à la « capitale », Noirmoutier-en-l’ïle, où vous pourrez visiter son château fort et son donjon qui abrite un musée, l’église St Philbert et sa crypte classée à l’inventaire des monuments historiques et bien sur le Port et son musée de la construction navale.

Les charmes des villages de l’île

En quittant Noirmoutier-en-l’île, mettez le cap au Nord-Est de l’île.  Vous traverserez le Bois de la Chaize pour rejoindre la Plage des Dames et son alignement de cabines de bains, pour assister aux régates organisées par des passionnés de la mer. La tour Plantier et le phare des Dames y montent la garde.

Sur la cote Ouest, du Nord au Sud, vous pourrez visiter le port de l’Herbaudière, la pointe du Devin et la plage de Morin, plantée de rangées de pieux, pour combattre l’océan, les jours de tempête.

Avant de rejoindre le continent, allez découvrir le village de l’Épine,  ses maisons au crépi blanc construites à l’abri des dunes, et le bois des Eloux, où l’ air est parfumé par les pins et les immortelles. Poursuivez par les villages de la Guérinière, de Barbâtre et leurs moulins à vent.

Une réserve naturelle, idéale pour la photo animalière

Il faut savoir aussi que cette île vendéenne, protégée par le Gulf Stream est le paradis des oiseaux. Des milliers viennent passer l’hiver dans cet environnement où la nourriture est abondante et diversifiée.

photo du passage du gois noiremoutier et ses ramasseurs

Photo d'un homme seul, poussant son vélo sur le gois, près de Noirmoutier

photos du gois de noiremoutier

ramassage du sel marais salants noiremoutier

marais salants noiremoutier de jour

photos du marais salant de noiremoutier

photos du port noiremoutier

 

3 comments

  1. Vraiment magnifique et les marais salants avec
    le soleil me laissent rêveuse

  2. Cette région, est vraiment magnifique !, un rêve pour photographes …

  3. Dommage que tu ne sois pas venu par chez nous. Ce sera pour une prochaine fois.

    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*